Manwha & manhua

Le Japon n’a plus sa réputation à faire pour la création de mangas. Néanmoins, il n’est pas le seul pays à en créer. Ses voisins proches ont lancé leurs variantes, et par voisin proche, nous entendons évidemment la Chine et la Corée du Sud. Bien que tous soient ici d’une culture très proche, c’est l’identité et la culture actuelle du pays qui différencient beaucoup les trois genres.

La Corée est à l’origine des manwha, ils sont localement très diffusés par mobile sur des supports adaptés. Ils ont connu un déclin à la fin des années 90, mais les auteurs se sont vites ressaisis et ont pu relancer la tendance. Ils profitent d’une société réactive pour créer des histoires associées qui plaisent car elles reflètent souvent la réalité.

Les manhua issus de la Chine se lisent, même localement, comme le sens de lecture occidental. Leur présence en France est cependant plus rare, peu d’éditeurs ayant tenté leur chance. Néanmoins, le Camphrier possède son petit coin dédié aux créations de ce pays.